vitrine de magasin de peluches

Réaction de la CPME à l’intervention du Premier ministre

Le Premier ministre a confirmé que les règles du confinement resteraient inchangées pour les 15 prochains jours. Une réouverture conditionnelle des commerces pourrait intervenir à l’issue de cette période. 

Cette perspective de reprise d’activité pour les magasins considérés comme « non-essentiels » est trop hypothétique pour redonner de véritables perspectives à ceux qui espéraient pouvoir recommencer à travailler dès la semaine prochaine. 

De plus, à l’exception notable d’un crédit d’impôt bailleur allant jusqu’à 50% des loyers non encaissés, aucune mesure supplémentaire n’est prévue pour ceux qui se voient, à nouveau, condamnés à l’inactivité. Aucune solution n’a en particulier été évoquée pour soulager la trésorerie des entreprises confrontées à des difficultés en raison de l’achat de stocks aujourd’hui invendables. 

Il est donc à craindre que la situation de nombreuses entreprises ne continue à se dégrader, et ce dans plusieurs secteurs d’activité.

Dans ce contexte, la CPME continuera à être aux côtés des entreprises et de leurs dirigeants et à porter des propositions permettant à la fois de limiter les dégâts économiques et sociaux, et de préparer au mieux la future relance de l’activité.