Artisan dans son atelier

Face à la crise, la CPME propose des mesures concrètes pour protéger les indépendants

Faisant le constat que les 3 millions d’indépendants en France sont les moins bien protégés et sont pourtant en première ligne face à la crise, la CPME a proposé le 28 janvier un arsenal de 11 mesures d’urgence pour les dirigeants indépendants en difficulté, et leur entreprise. 

En dialogue étroit avec l’exécutif qui planche actuellement sur un dispositif, la CPME s’est exprimée dans les médias sur ses propositions. Pour une protection efficace, elle propose d’agir à 4 niveaux : 

  • Lorsque les entrepreneurs sont contraints d’envisager une cessation d’activité : les accompagner tout au long de la procédure, en tout premier lieu en s’assurant qu’il n’existe pas d’alternative viable au dépôt de bilan.
  • Lorsque le poids de la dette accumulée depuis le début de la crise risque de les faire plonger, nous préconisons des mesures pour réduire leur endettement. 
  • Lorsque la liquidation de l’entreprise est prononcée, agir pour éviter les faillites en cascades d’autres PME qui seraient entraînées dans leur chute et ne pas laisser tomber l’entrepreneur dans la misère. 
  • Pour qu’au désastre économique on n’ajoute pas un désastre humain, il faut accompagner psychologiquement celles et ceux dont la vie bascule. 

Dans les médias

La CPME a plaidé pour le déploiement de ces mesures :