ecologie rechauffement climatique

PME et urgence climatique : une prise de conscience mais des actions à renforcer

D’après une enquête menée par Bpifrance Le Lab, 80% des patrons de PME (sur les 1006 répondants) ont conscience de l'urgence climatique mais seuls 13% affirment pouvoir réduire de "manière importante" leurs émissions de CO2 au cours des cinq prochaines années.

Cette enquête réalisée entre janvier et mars 2020 auprès d'entreprises réalisant entre 2 millions et 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires, met également en avant le fait que 51% des chefs d’entreprise disent avoir intégré l'enjeu climatique dans leur stratégie d'entreprise, parmi lesquels deux tiers "se concentrent sur une optimisation de l'existant (efficacité énergétique, baisse des consommations) ou la mise en place de gestes écologiques (recyclage, réduction de l'usage du plastique et du papier...)".

En parallèle, une entreprise sur huit a pour objectif de changer de modèle d'affaires pour réduire son empreinte carbone. Les difficultés rencontrées pour s’engager dans cette démarche s’expliquant par le « manque de moyens de financiers" (49%), "l'absence de solutions technologiques" (32%) et « le peu ou pas de reconnaissance client » (29%).

Ils sont par ailleurs une grande majorité (67%) à adapter leur entreprise aux enjeux climatiques et environnementaux par conviction, plutôt que par opportunité ou contrainte. 54% des chefs d’entreprises interrogés estiment cependant que l’action et l’effort en termes d’urgence climatique doivent être portés principalement par les clients et consommateurs, qui doivent être prêts à payer le surcoût éventuel lié à l’intégration des enjeux climatiques et environnementaux aux produits et services.