carburant essence

La CPME sonne l’alerte sur l’impact de la hausse des prix de l’énergie et du carburant

Publiée le 6 avril, la dernière enquête de la CPME menée auprès de 1500 dirigeants de TPE-PME* révèle que l’envolée des coûts de l’énergie et du carburant est devenue la première préoccupation des chefs d’entreprise, devant les difficultés d’approvisionnement de matières premières ou de recrutement.

En effet, 71 % des dirigeants interrogés affirment être impactés par l’augmentation des prix de l’énergie (hors carburants). Les répercussions sont préoccupantes : la très grande majorité (86%) déplore une baisse de ses marges tandis que plus d’une sur quatre (22%) a dû se résoudre à augmenter ses prix de vente. Plus inquiétant encore, plus d’un tiers (37%) des dirigeants interrogés indiquent « remettre en cause leur modèle économique » en raison de cette hausse des prix, près d’un sur quatre (18%) allant jusqu’à se poser la question du maintien de son activité du fait de cette situation.

Le sujet du carburant est également majeur. Près de la moitié des entreprises utilisant au moins un véhicule dans le cadre uniquement professionnel (46%) indiquent que cette situation a un impact négatif sur leur chiffre d’affaires, probablement du fait de la limitation de leurs déplacements. Cela se traduit par la baisse de leurs marges (pour 93 % d’entre elles) et l’augmentation de leurs prix de vente (36 %).

Au chapitre des solutions, les chefs d’entreprise estiment qu’une baisse de la fiscalité serait plus efficace qu’une aide financière. Quant à l’acquisition d’un véhicule économe pour se prémunir de la flambée des coûts du carburant, si beaucoup de dirigeants l’ont fait ou prévoient de le faire, le manque d’offre et les prix élevés sont un frein important.

Pour sonner l’alerte, la CPME a porté ces chiffres dans les médias :

  • Europe 1 a relayé en exclusivité dans les journaux de sa matinale du 6 avril, ces résultats, appuyés par le témoignage de Nathalie Lalonde, adhérente de la CPME Essonne : voir le replay
  • Les Echos ont annoncé ces chiffres en exclusivité, avec le commentaire de François Asselin : à lire ici (réservé aux abonnés)
  • Le Télégramme a repris les résultats de notre enquête : à lire ici
  • La Banque des Territoires a publié les résultats de notre enquête : à lire ici