vice-présidentes de la CPME

Journée internationale des droits des femmes, parole d’entrepreneures

4 vice-présidentes de la CPME se sont prêté au jeu de nous répondre : être dirigeante de PME aujourd’hui, comment ça se passe ?

Stéphanie Pauzat, vice-présidente déléguée et dirigeante de Mil Eclair

C’est de l’organisation pour concilier vie privée et vie professionnelle, de l’audace, mais aussi, surmonter sa culpabilité car on n’a jamais l’impression d’être  au bon endroit (avec ses enfants ou au bureau). Mais c’est tellement d’épanouissement, de satisfaction !

Sophie Iborra, vice-présidente chargée de la Place des femmes dans l’économie, dirigeante d’un cabinet en stratégie de communication et relations publiques

Cela relève encore de l’atypisme, parfois même du parcours du combattant… C’est pourtant l’une des fondations d’une vie : liberté, responsabilité, transmission. L’entreprenariat n’a pas de genre, ni de frontière, il est universel. Les femmes aspirent à être des chefs d’entreprise comme les autres. Nous devons contribuer, femmes et hommes, ensemble, à ce qu’elles le soient !

Marie Dupuis-Courtes, vice-présidente en charge de l’Education et de la Formation, dirigeante de La Maison Dupuis

Pour moi c’est comme un funambule qui ne réussit à traverser le fil que grâce à une maîtrise parfaite de l’équilibre entre vie professionnelle/vie familiale /temps personnel. Les clés de la réussite sont le travail, la persévérance, l’écoute, et une bonne organisation.

Dominique du Paty, vice-présidente chargée de l’Inclusion, dirigeante d’Handiréseau

Pour moi, c’est l’occasion d’expérimenter une formidable liberté ! C’est de se dire « chiche ! » chaque jour en laissant son équipe exprimer ses envies, ses challenges et ses souhaits.
C’est une belle aventure humaine et économique dans laquelle nous nous investissons à haute dose, mes associés et nos collaborateurs. Pour moi, créer une TPE, c’est LE bonheur même si ça n’est pas toujours un long fleuve tranquille pour nous les femmes qui tentons d’être trop parfaites, au boulot comme à la maison.

Sur la photo, de gauche à droite : Stéphanie Pauzat, Sophie Iborra, Marie Dupuis-Courtes et Dominique du Paty