senior

Recrutement d’un profil sénior, une opportunité ?

Alors que les PME sont frappées par des difficultés de recrutement sans précédent, engager un sénior serait-il la solution ? L’Etat propose des aides financières pour permettre aux entreprises de recruter des profils séniors, désignés comme des travailleurs âgés de plus de 45 ans selon les secteurs et dispositifs.

Avoir un salarié expérimenté offre de sérieux avantages en termes de savoir-faire et de savoir-être avec un coût pour l’entreprise relativement bas grâce aux aides gouvernementales.  

Des qualités essentielles : fidélité et savoir-être

Dans le cadre des crises successives, les séniors ont l'atout d'un vécu opérationnel qui leur permet de prendre du recul lorsqu'une situation est inhabituelle. En plus, leur vision sur long terme acquise au fil de l’expérience permet de rassurer et d’assurer la stabilité d’une équipe.

Battant en brèche l’idée répandue que les séniors sont plus difficiles à manager, ils sont pour une majeure partie d’entre eux particulièrement loyaux puisque aspirant à une stabilité sur le long terme.

Une nécessaire transmission des compétences

Les séniors ne manquent pas de qualités sur lesquelles les employeurs ont tout intérêt à capitaliser. Leur valeur ajoutée est réelle, surtout lorsqu’il s’agit d’encadrer des juniors, stagiaires ou alternants. L’expérience des séniors leur donne une véritable capacité d’adaptation, ce qui est souvent la qualité première recherchée. Généralement directement opérationnels, à l’inverse de personnes moins qualifiées qu’il est nécessaire de former longuement, ils sont garants d’une efficacité collective dès l’embauche. Procédures, culture d’entreprise et connaissances sont autant d’éléments importants transmis aux autres membres de l’équipe. On parle aussi de « management intergénérationnel ».

Bénéficiez des aides financières de l’Etat !

Comment recruter un sénior sans casser sa tirelire ? Selon les derniers chiffres de l’APEC, 100 000 séniors sont demandeurs d’emploi en juin 2022. Cela provient de la croyance ancrée que l’employé sera trop coûteux pour l’entreprise, or ce n’est pas nécessairement le cas : l’État propose différentes aides pour encourager leur embauche et leur maintien dans l’emploi. Par exemple, une aide de 2 000 € est versée à tout employeur qui embauche en contrat de professionnalisation un demandeur d'emploi de 45 ans ou plus. Elle est cumulable avec l’aide à l’embauche des 26 ans et plus.

Jusqu’au 31 décembre 2022, l’employeur peut bénéficier d’une aide à l’embauche de 8 000 euros s’il recrute un demandeur d’emploi de longue durée d’au moins 30 ans en contrat de professionnalisation.

Pour finir, les séniors sont prêts à adapter leurs prétentions salariales, conscients des difficultés du marché de l’emploi. Certains séniors sont aussi plus flexibles lorsqu’ils cumulent portage salarial et leur pension retraite et peuvent donc aspirer à un temps partiel ou s’accorder avec des emplois en télétravail.

Bénéficiez des aides de l’Etat pour les contrats de professionnalisation