manager

Management : entrepreneurs, formez-vous !

Chefs d’entreprise, saviez-vous qu’une formation en management peut vous permettre d’améliorer le dialogue avec vos salariés ou encore d’acquérir des méthodes de travail plus efficaces ? Comment choisir sa formation et par où commencer ? La CPME vous conseille.

1 - Cibler votre besoin

On évoque souvent la formation des salariés mais celle de l’employeur est tout aussi précieuse. C’est d’abord un droit : travailleurs indépendants, professions libérales et professions non salariées, conjoints collaborateurs ou artistes auteurs, vous êtes depuis le 1er janvier 2018 éligible au CPF. Sans démarche particulière, vous pouvez bénéficier pour une année entière d’activité de 500€ maximum par an dans la limite d’un plafond de 5000€.

Il existe de nombreuses formations proposées par le secteur public et privé, définissez donc au cas par cas votre besoin : manager des individus, améliorer le bien-être de vos salariés, communiquer de manière plus efficace ?

Déterminez :

  • Le type de formation souhaité
  • Votre niveau de connaissances dans le domaine visé
  • La durée de la formation et sa périodicité (tous les jours, fois par semaine, une semaine pleine…)
  • Le lieu de la formation
  • Son coût

2 - Les clés d’une communication réussie

L’entreprise est tributaire de l’actualité qui peut amener de nombreux sujets de discussion ou de négociation : télétravail, pouvoir d’achat…Alors comment jongler entre les demandes des salariés et vos propres problématiques comme la flambée des factures d’énergie, la réorganisation interne…etc. ?

Voici quelques conseils de management pour un dialogue réussi en entreprise (à compléter par une formation) :

  • L’écoute empathique

L’écoute active permet à autrui de se sentir considéré, c’est également un terrain fertile au compromis. Concrètement, c’est votre capacité en tant que chef d’entreprise à avoir une vision humaine dans votre relation avec le salarié, à l’écouter attentivement puis à reformuler pour bien montrer que vous avez entendu son point de vue, avant d'échanger pour trouver un terrain d'entente.

  • L’intelligence émotionnelle

Le Forum économique mondial a ajouté l'intelligence émotionnelle aux dix principales compétences du management d’avenir. Déterminante pour votre leadership et votre capacité d'influence, l’intelligence émotionnelle doit être comprise comme la bonne gestion de vos émotions et leur communication proportionnée à autrui. Par exemple lors d’une divergence d’opinion, nulle obligation de régler le problème immédiatement. Prenez le temps de la réflexion pour ne pas regretter ce que vous dites, demandez-vous si votre réaction n’a pas été trop investie émotionnellement et surtout cultivez le silence ; tout n’est pas bon à exprimer. Une réaction « à froid » permet de remettre un supplément de chaleur humaine lors du second échange.

  • Le « parler-vrai » et le feed-back

Néanmoins, ce qui doit être dit doit l’être en toute transparence. C'est à la fois un gain de temps, un gage de clarté mais aussi une manière d'être authentique et entier dans sa communication. N’oubliez pas de faire un retour sur l’échange quelques jours ou semaines plus tard, c’est un élément indispensable pour garantir la bonne évolution de cette relation humaine.