CESE-CESR

Calendrier

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          

  Février 2017  

 

Rechercher

 
Pavé de gauche
 

zoomsur.gif

Pavé de gauche 2
Pavé de gauche 3
Pavé de gauche 4
Accueil > Social - Formation > Formation professionnelle continue > Positions et propositions de la CGPME
Social - Formation

Positions et propositions de la CGPME

Pour les dirigeants de PME développer la formation professionnelle continue dans les TPE / PME suppose de s’appuyer sur cinq grands piliers :
1 – La possibilité de former librement son personnel grâce au plan de formation
En effet, le plan de formation est l’élément majeur de la formation professionnelle des salariés dans les PME.
De la responsabilité du chef d’entreprise, il permet de programmer les formations nécessaires aux salariés pour le bon fonctionnement et le développement de l’entreprise.
Son existence et son amplification sont structurellement liées dans les PME à l’existence d’une contribution obligatoire des entreprises (actuellement de 0,90 %).
Supprimer cette contribution des entreprises aboutirait à la disparition progressive de toute politique de formation professionnelle dans la grande majorité des PME.
Par ailleurs, en dépossédant le chef d’entreprise de son pouvoir de décider des formations nécessaires aux salariés pour le maintien et la pérennité de l’entreprise, l’on remettrait en cause sa liberté de gestion, et donc in fine, la liberté d’entreprendre.
2 – La mutualisation des sommes collectées au titre des contributions des entreprises
Concomitamment à la contribution obligatoire des entreprises pour le plan de formation, la mutualisation des sommes collectées est l’autre élément garantissant, dans les TPE/PME, sur le moyen/long terme le financement des actions de formation destinées aux salariés.

Lire tout le document ci-contre

  Formation professionnelle continue : les propositions de la CGPME