CESE-CESR

Calendrier

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

  Mars 2017  

 

Rechercher

 
Pavé de gauche
 

zoomsur.gif

Pavé de gauche 2
Pavé de gauche 3
Pavé de gauche 4
Accueil > Social - Formation > SMIC > Revalorisation "encadrée" du SMIC
Social - Formation

Revalorisation "encadrée" du SMIC

Le concept de la CGPME a été mis en oeuvre

Dans son document intitulé "Comment favoriser l’emploi dans les TPE-PME", la CGPME rappelait les différentes propositions qu’elle avait faites depuis plusieurs années pour "davantage de lisibilité et de rationalité dans l’évolution du SMIC".
Elle s’exprimait ainsi : "Les dispositions contenues dans la Loi du 3 Décembre 2008 en faveur des revenus du travail reprennent pour partie certaines des propositions anciennes de la CGPME.
En effet, hormis l’avancement au 1er Janvier, à compter de l’année 2010, de la date de revalorisation du SMIC, sur lequel la CGPME avait donné son accord, la Loi instaure la mise en place d’un groupe d’experts qui se prononce chaque année sur l’évolution du SMIC.
Au-delà de ce premier pas, sans remettre en cause le principe même du SMIC auquel est attachée la grande majorité des acteurs sociaux et politiques, la CGPME préconise deux types de proposition :
- D’abord, le maintien d’une politique de revalorisation du SMIC, limitée à l’application des deux critères légaux d’évolution (inflation et moitié de l’augmentation du pouvoir d’achat du salaire horaire ouvrier); les "
coups de pouce", comme cela était le cas au début de l’instauration du SMIC, n’intervenant qu’à titre exceptionnel.
- Ensuite, pour conforter cette ligne politique, l’officialisation d’un engagement gouvernemental sur la législature, ou au moins sur une période triennale, d’appliquer strictement au 1er Janvier de chaque année les deux critères légaux d’évolution du SMIC. Cela donnerait une lisibilité à moyen terme pour les entreprises, notamment les PME, et serait une incitation à l’embauche
".
En cette fin d’année 2010, la CGPME peut légitimement considérer qu’elle a obtenu gain de cause sur ces deux dernières propositions.

  En savoir plus